Publié le

TUTORIEL : photographier ses Gunpla (épisode 1)

Introduction.

Photographier ses gunpla, c’est la dernière étape du gunpla en bonne et due forme. C’est savoir le mettre parfaitement en valeur. Il est dommage d’avoir passé 50h sur un Sazabi Ver Ka, de lui avoir fait un Candy Coat de toute beauté, de lui avoir fait prendre une pose méga badass sur son étagère, et de tout ruiner avec une photo dégueulasse qui fait passer ton œuvre d’art pour un jouet Fischerprice.

Voici quelques conseils utiles pour réussir vos photos, et donner à vos Gunpla une dignité. Dans ce tuto en plusieurs épisodes, je parlerai principalement de comment fonctionne un appareil photo, comment le régler et comment mettre en scène votre Gunpla pour prendre LA photo, celle qui va faire mouiller les instagrammeurs.

Episode 01 – Comment fonctionne un appareil photo

Cette partie s’adresse principalement à tous ceux qui possèdent, ou qui veulent/peuvent entrer en possession d’un appareil photo numérique et ne savent rien de leur conception hormis appuyer sur le bouton. Ce genre d’appareils, contrairement aux smartphones, agissent de manière principalement mécanique, et vous aurez besoin de savoir comment ils fonctionnent pour comprendre comment le régler et prendre une bonne photo. Toutefois, certains smartphones vous permettent de retrouver les mêmes possibilités de réglage que sur un appareil photo numérique. Cette partie vous sera donc également utile.

Un appareil est composé de deux éléments principaux : un boitier et un objectif. Pour prendre une photo, la lumière pénètre dans l’objectif, passe à travers un diaphragme, et viens s’imprimer sur la pellicule située dans le boitier après avoir passé un obturateur (une sorte de rideau). La netteté, la luminosité, le grain, le champ de la photo dépendrons de la manière dont la lumière est rentrée dans cet objectif.

Vous l’aurez compris : Pour arriver au résultat voulu, vous devez jouer avec les outils que l’appareil vous met à disposition afin de maitriser ces 4 éléments.
Les outils en question sont :

  1. Les ISO
  2. L’opturation
  3. L’ouverture focale.

Les ISO

Les ISO, c’est la sensibilité de votre capteur a la lumière. Pour résumer :
Plus la valeur ISO est basse, (100 – 200 ISO) moins le capteur est sensible, ce qui veut dire qu’il lui faut plus de lumière pour créer une image. C’est un setup idéal pour les photos de plein jour en extérieur, où la lumière est déjà abondante naturellement.
Plus la valeur ISO est élevée, plus votre capteur est sensible à la lumière. C’est un setup nécessaire pour les photos en intérieur dans des endroits relativement sombres. En contrepartie, vous allez voir apparaître du bruit sur vos images. Le bruit, ce sont des grains qui peuvent être disgracieux pour la photo. 

L’obturation

L’obturation, qui se mesure en temps (de plusieurs secondes, à plusieurs centièmes de secondes) c’est la vitesse d’ouverture et de fermeture de votre obturateur. Au moment d’appuyer sur le bouton de votre appareil, votre obturateur (en position fermée de base) va s’ouvrir pendant un certain laps de temps, laissant passer la lumière, puis se refermer. Plus ce laps de temps est long, plus la lumière va entrer, plus la photo sera exposée. Plus ce laps de temps est court, plus la photo sera sombre. Les contreparties d’un temps d’obturation long sont importantes : Une pose trop longue = des photos toutes blanches, on appelle ça une photo cramée. Autre point très important : plus le temps d’obturation est long, plus votre photo sera sensible au moins mouvement du sujet ou de l’appareil. Vous aurez besoin donc que votre appareil soit parfaitement stable et que votre sujet soit parfaitement immobile pour que votre photo ne soit pas floue. Coïncidence : un gunpla ne bouge pas (normalement, on n’est pas dans GBD).

L’ouverture focale

Enfin, l’ouverture focale c’est le diamètre d’ouverture de votre diaphragme. Cette ouverture est utile pour deux choses : L’exposition (encore oui.) ainsi que la profondeur de champ. La profondeur de champ est la proportion du cliché qui va être nette, ou mise au point si vous préférez. Pour faire simple : Si la profondeur de champ est grande, la majorité (voire la totalité) de l’image sera nette. Si la profondeur de champ est faible, une petite partie de l’image seulement sera nette. Dans le cadre du Gunpla, cela permet d’avoir un Gunpla net, pendant que votre arrière-plan est flou. Habile.

L’ouverture focale se mesure ainsi : f/xxx
à Plus le nombre est grand, plus l’ouverture est petite, plus la profondeur de champ sera grande, plus la totalité de la photo sera nette.
à Plus le nombre est petit, plus l’ouverture sera grande, plus la profondeur de champ sera petite, plus la photo ne sera nette que sur un élément au premier plan.

 

Je sens que vous êtes déjà noyés sous les informations. Pour mieux les avaler, rien ne vaut la pratique, et pour ça, je vais vous apprendre à régler votre appareil pour mettre en pratique les bases expliquée dans cet épisode 01, dans un épisode 02 dédié.

Article ecrit par Odinson : https://www.instagram.com/gundam_odinson/?hl=fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *