Publié le

Review : New Gundam Breaker [PC]

Lorsque l’on parle de jeux vidéo et de gunpla, il y a de forte chance qu’une série de jeux vidéo revienne toujours dans la bouche des fans, il s’agit de la série des Gundam Breaker. Développé par Craft & Meister Co., Ltd et édité par la firme BANDAI NAMCO Entertainment, la série des Gundam Breaker n’a qu’un seul but : créer son propre gunpla, l’évoluer et le jouer dans diverses missions.

Leur nouvelle création sortie le 22 juin 2018 sur PS4 et récemment, le 24 septembre 2018 sur Steam, le tant attendu New Gundam Breaker, a fortement fait parler de lui. Il s’agit du premier Gundam Breaker à faire son apparition en Europe mais surtout sur PC, sur la plateforme Steam, avec les voix originelles et une traduction européenne (français, anglaise, italienne, etc…). Malheureusement, il a aussi fait parler de lui en mal à cause de plusieurs problèmes faisant de lui le pire jeu Gundam Breaker. Alors qu’en est-il réellement ? Pourquoi un tel acharnement de la communauté ? Après plusieurs heures de jeu, je vais vous donner mon avis à travers cette « petite » review.

Avant de commencer, deux points me semble être important à préciser, tout d’abords il est purement inutile de comparer New Gundam Breaker avec ces prédécesseurs. Lors de divers interviews, il a été précisé par les développeurs que leur jeu ne serait pas une suite aux Gundam Breaker, qu’ils prenaient une nouvelle direction tout en gardant le gameplay original. Ensuite, récemment un communiqué de presse de la part de l’équipe a été fait pour présenter leur excuse concernant la déception qu’à engendrer leur jeu et que plusieurs patchs, et possiblement un rework, sont en cours afin d’améliorer la jouabilité du jeu. A voir donc comment les choses vont évoluer. Ah et aussi, cette review se concentre sur la version PC du jeu et non la version PS4 qui rame du cul, et du mode solo car le mode multi n’est pas peuplé de joueurs au moment où j’écris ces lignes.

 

Scénario :

Le scénario n’est pas bien compliqué à comprendre, vous êtes un nouvel élève fraîchement débarqué dans l’école Gunbre High School. Il s’agit tout bêtement d’une école où on apprend le montage, la customisation et le combat de gunpla, une sorte d’académie de l’esport du gunpla. Et comme tous les héros d’animé japonais, vous allez être impliqué malgré vous dans les affaires de l’école qui se trouve être sous le joug du Conseil des Elèves dont l’esprit est que les forts doivent rester fort et les faibles doivent rester en dessous des forts.

Mon AVIS :

De mon point de vue, le scénario tient sur un bout de papier mais reste quand même la base de ce qu’on peut retrouver dans un bon nombre de jeux japonais shonen ayant une tranche de « school life ». Bien évidemment les connaisseurs auront vite fait de mettre le doigt sur la similitude avec l’école de gunpla de Build Fighters et la vision du mystérieux Meijin Kawaguchi II qui considérait le combat de gunpla non pas comme un amusement mais comme une vraie bataille ou tous les coups sont permis. Peut-on pour autant dire que le scénario est de la merde ? De mon point de vue non, il ne faut pas oublier que les Gundam Breaker sont basés sur du gunpla et non du gundam donc il ne faut pas s’attendre à un vrai scénario sérieux et mature. De toute façon c’était soit ça soit un scénario sur une base de championnat du monde de gunpla comme dans Gundam Breaker 3.

Le jeu :

 

  1. Point des équipes et temps réglementaire. Selon le mode de jeux soit la victoire se décide par les points, soit par la réalisation de la quête principale.
  2. Coéquipier
  3. Jauge de HP (en bleu), de propulsion (en jaune), d’éveil (en cercle) et compétence EX de structure (propre à la structure du gunpla)
  4. Slot des pièces récupérées. Pouvant être directement échangé sur votre kit, relâché pour libérer le slot ou être déposé dans un coffre sur la map pour débloquer la pièce après la mission. Les pièces en double sont échangées par des GP, la monnaie du jeu. Les pièces détruire sont récupérable sur le terrain dans un temps limite.
  5. Compétences EX/Armes équipé/Niv de la structure interne. Les compétences dépendent de chaque partie du kit et se débloque en fonction du niveau de la structure interne. Cette dernière fixe les stats de base du kit, le rôle du joueur dans l’équipe, ainsi que les deux compétences EX de structure vue dans l’encadré 3.
  6. Quête principal/Quête facultatif. Les points d’équipes dépendent de la réussite des quêtes facultatifs.
Mon AVIS :

De mon point de vue, le gameplay en lui-même n’est pas un problème sauf pour les pièces de votre kit qui se brise assez facilement quand vos HP son bas. De plus, le verrouillage auto est configurer de sorte à ce qu’il cible aussi bien les ennemies que les conteneurs pour augmenter le niveau de la structure interne. Ceci peut être désactiver dans les paramètres qui ne sont accessible qu’en dehors des missions, dans le menu principal.

Cependant le gros point négatif est le système de loot des pièces détruites qui nous force à devoir courir sur la map pour récupérer 1 à 5 pièces et les amener dans un coffre qui change de place à chaque fois qu’on pose des pièces et ce pendant que tout le monde vous course pour vous péter la gueule. A savoir qu’il n’y a pas la possibilité d’avoir des doublons de pièces. Les doublons récupérés en missions sont directement échangés en GP, la monnaie du jeu. C’est plutôt une bonne chose car pour avoir joué à GB3, l’inventaire bourré de doublons était réellement chiant à la longue. Mais ça retire la fonctionnalité de fusion de deux pièces pour en obtenir une nouvelle, ça c’est dommage.

La customisation :

La customisation de vos gunpla est la fonctionnalité la plus importante du jeu. Et pour le coup, on a un système qui tient assez bien la route. N’ayant pas encore fini le jeu, je ne pourrais pas vous dire combien de gunpla sont disponible, mais chaque kit sera disponible en 1/144 et 1/100.

Chose assez marrante, il nous est possible de mettre les deux échelles possibles sur le kit et faire par exemple un kit avec un corps de 1/144 avec des armes au 1/100. L’échelle n’a aucune influence sur la stat fournit par la pièce. De plus chaque pièce est obtenable aussi bien en mission que dans la boutique du jeu. Petite mention pour les pièces de constructeur qui sont l’équivalent des Builder Part de Bandai pour ajouter des petits équipements aux kits. Dans le jeu, ces pièces permettent d’obtenir des bonus supplémentaires comme des bonus d’attaques et des réductions de dégâts.

Concernant les couleurs, votre imagination est la seule limite possible, la palette fournie est assez vaste et la possibilité de mettre des motifs et des décals des série gundam est présente. Vous voulez un gundam militaire violet ? C’est possible. De plus les effets de verni brillant, mat, l’équivalent d’une texture que peut donner un aéro, des dégâts, la saleté, la rouille, etc… tout ceci est possible.

La Bibliothèque permet d’avoir accès, sans combattre, aux différentes pièces d’un gunpla de toutes les échelles possibles aux prix de 100000 GP par pièces, à condition d’avoir avant choper une pièce du kit en mission.

Mon AVIS :

De mon point de vue, sur le système de customisation, j’aurais bien aimé avoir la possibilité de séparer les bras des épaules et les pieds de la taille pour une customisation plus poussé. La bibliothèque qui fait office de boutique est assez immonde au niveau des tarifs puisqu’on se retrouve assez vite à sec, ce qui nous force trop à farmer les pièces dans les missions… Et aux vues du système de loot des pièces, cela gâche pas mal le jeu (En fait ce qui casse le jeu est ce système de loot xD).

Conclusion :

Revenons donc sur la question précédente, New Gundam Breaker mérite-t-il un tel acharnement de la communauté ? De mon point de vue, non. Beaucoup de personne ont incendié le jeu parce qu’ils ont joué avant à Gundam Breaker 3 et ils ont passé plus de temps à comparer les deux jeux.

Encore une fois, cette review reflète mes goûts personnels et donc oui, même si la prise en main a été dure au début à cause de cette caméra qui verrouillait les conteneurs plutôt que les ennemis, NGB est un jeu correct, voir même dans la même lignée que GB3. Il n’y a que le système de loot des pièces qui pose un réel problème et peut être même les modes de mission qui sont au nombre de deux (mission en duo et mission 3v3).

Après si je devais réellement choisir en NGB et GB3, très clairement je resterais sur GB3 qui reste à mon sens le meilleur opus de la série. Donc si vous avez une PS4 et que NGB vous tente, prenez plutôt GB3, il n’y aura certes pas autant de kit mais le contenue reste quand même assez dense pour s’amuser. Et si vous n’avez pas de PS4 et que vous êtes un gros fan hardcore de gunpla, tentez l’expérience NGB, le jeu reste quand même assez correct pour du Gundam Breaker.

 

Akimiru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *